Le rôle de l'artillerie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rôle de l'artillerie

Message  Antoine le Lun 13 Fév - 18:35

Hello

Du neuf de la part de notre collègue ?

A ++


Dernière édition par Antoine le Lun 25 Fév - 17:09, édité 1 fois

Antoine
Admin

Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://alhimic.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  Frédo le Lun 25 Fév - 13:01

Salut,
Version non corrigée.
Fred

Le rôle de l’artillerie


Le fantassin soumis à un feu d’artillerie est jugé incapable de percer les lignes adverses s’il n’est pas appuyé par de l’artillerie légère et lourde pour détruire respectivement l’infanterie et l’artillerie adverse. C’est sur cette conception de la guerre que les troupes allemandes rentrent dans le conflit. De ce fait, leurs fantassins sont appuyés au plus prêt par leurs canons de 77 mm et obusiers de 105 mm. Pour le commandement français, l’artillerie a pour but de procéder à la destruction des troupes à découvert, délogées par nos fantassins, d’où l’emploi massif et quasi exclusif du canon de 75 mm.
La fixation du front et l’entrée dans la guerre de position accentuent le rôle majeur de cette arme. Toutes les actions entreprises nécessitent son appui et les résultats sont bien souvent conditionnés au soutien qu’elle apporte. Mais en de nombreux endroits du front, la proximité des lignes empêche dans un premier temps d’y avoir recours sans risquer des tirs sur ses propres lignes. Les Allemands ayant étudiés les derniers conflits rentrent en guerre dotés d’une artillerie de tranchée à tir courbe, permettant d’atteindre les lignes adverses même proches. Du côté français, n’étant pas préparé à une guerre de position, on ressort les mortiers en bronze de la période Louis-Philippe. Devant la profondeur de plus en plus importante des retranchements, les belligérants se dotent d’une artillerie lourde et de tranchée de plus en plus performante.
Avec l’avancée dans le conflit, se développent les grandes offensives dans lesquelles l’artillerie va jouer une grande importance. Elle a pour but de pilonner de manière intensive et continue durant plusieurs jours les positions ennemies. Quand l’infanterie se lance à l’assaut, elle parvient à enfoncer la ligne adverse, mais sans pouvoir exploiter la percée en profondeur du fait que le bouleversement du champ de bataille ne permet pas à l’artillerie de soutenir cette avance. De plus, l’adversaire alerté par la préparation d’artillerie, évacue ses lignes et renforce ses positions arrières. Cette technique nécessite une concentration importante de pièces et une consommation massive de munitions. Devant les faibles résultats obtenus, la technique du « feu roulant » fait son apparition. Elle consiste à faire progresser les vagues d’assaut sous la protection d’un barrage mobile d’artillerie qui avance de 100 mètres toutes les deux minutes. De manière à bloquer l’arrivée de renforts, des pièces procèdent à l’encagement de la zone d’attaque par des tirs périphériques. A partir de 1915, l’apparition des gaz de combats trouve son application dans l’artillerie avec l’emploi des obus dits spéciaux. Ces derniers sont souvent employés dans de grandes concentrations sur les lignes adverses, les zones de cantonnements ainsi que pour annihiler les batteries adverses lors d’offensives.
Les pièces d'artillerie une fois repérées par l'observation aérienne, les lueurs des coups de départ ou encore par le repérage par le son, font l'objet de fréquents tirs de contrebatterie en vue de les détruire. C'est pourquoi les pièces sont généralement camouflées et des leurs représentant des faux canons sont disposés sur le terrain pour tromper l'ennemi.

La destruction de 100 mètres de défense nécessite :
800 coups de 105 mm
600 coups de 150 mm
325 coups de mortiers de 240 mm

Lors du coup de mains du 8 janvier 1918, les Français alignent 340 pièces alimentées par 3 500 tonnes de munitions. Pour l’attaque du 20 avril 1918 sur le secteur de Seicheprey, les Allemands tirent 22 000 coups d’obus toxiques principalement sur les batteries adverses de manière à les empêcher de tirer sur les troupes d’assaut.

Photos de pièces, faux canon,s, lanz et minen à joindre avec le panneau.

Frédo

Messages : 114
Date d'inscription : 11/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  barth le Lun 25 Fév - 17:37

salut fred,
la première phrase est rock n' roll à lire :
"Le fantassin soumis à un feu d’artillerie est jugé incapable de percer les lignes adverses s’il n’est pas appuyé par de l’artillerie légère et lourde pour détruire respectivement l’infanterie et l’artillerie adverse"
quoique ;;;
a plus
Barth

barth

Messages : 171
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  Frédo le Lun 25 Fév - 18:01

Tu préfères par :
Le fantassin jugé incapable de percer les lignes adverses sous le feu de l'artillerie , doit bénficier d'un appui à la fois sous forme d'obusiers capables d'effectuer des tirs indirects de contrebatterie, mais aussi une action de proximité immédiate à l'aide de pièces légères ouvrant le feu à tir tendu ????????
Fred

Frédo

Messages : 114
Date d'inscription : 11/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  barth le Lun 25 Fév - 19:55

"Le fantassin jugé incapable de percer les lignes adverses sous le feu de l'artillerie , doit bénficier du soutien d'obusier pour effectuer des tirs indirects de contrebatterie mais aussi de pièces légères, ouvrant le feu à tir tendu, pour les actions de proximité."
un mixe des deux Question
a plus
Barth

barth

Messages : 171
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  Frédo le Lun 25 Fév - 21:36

Je modifie en tenant compte de ta proposition et avec le changement suivant en fin de phrase :
"pour les actions de proximité." par "contre les actions d'infanterie"

Aprés cette modif, le projet est achevé car nous avons l'ensemble des éléments sauf deux photos pour Rochas qui vont arriver.
Je prépare les dossiers papiers pour la codecom.
Fred

Frédo

Messages : 114
Date d'inscription : 11/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  barth le Mar 26 Fév - 15:54

ok fred Wink
a plus
Barth

barth

Messages : 171
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  Antoine le Mar 26 Fév - 16:58

Frédo a écrit:
Je prépare les dossiers papiers pour la codecom.
Fred
Bravo Fred pour cette dose de travail ! Barth, Marc et Phil aussi

Désolé de ne pas être plus disponible.

A + Antoine

Antoine
Admin

Messages : 67
Date d'inscription : 10/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://alhimic.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rôle de l'artillerie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum